Rapport financier
2021

Le fonctionnement

D’où vient l’argent ?

39,1 % des recettes de fonctionnement proviennent des entreprises via les reversements de la Métropole du Grand Paris (MGP).

En 2021, les recettes fiscales sont réparties entre la fiscalité perçue directement (37,6 % des recettes de fonctionnement) ou indirectement (10.8 %) par la Ville et les reversements de la MGP.

Les dotations et participations de l’État et d’autres organismes (comme la CAF pour le financement des crèches par exemple) représentent 5.68 % des recettes réelles de fonctionnement.

Enfin, les produits des services aux habitants constituent la recette de fonctionnement la moins élevée : il s’agit par exemple des abonnements aux médiathèques, des inscriptions aux activités périscolaires...

Le saviez-vous ?

Grâce au dynamisme économique d’Issy-les-Moulineaux, les montants des reversements sont très importants, ce qui a permis de limiter la pression fiscale sur les ménages. Cependant ces recettes sont figées et ne permettent pas de neutraliser la croissance des dépenses de fonctionnement !

Une dotation globale de fonctionnement versée par l’État vouée à disparaître

et des contributions aux fonds de péréquation toujours aussi fortes !



Conséquence des différentes mesures imposées par l’Etat depuis 2013 pour associer les collectivités à l’effort de redressement des comptes publics, Issy-les-Moulineaux subit une disparition progressive et inéluctable de sa dotation globale de fonctionnement qui s’élevait en 2021 à 48.000 € (contre 10,3 millions d’euros en 2013).

En parallèle Issy contribue de plus en plus à plus au FSRIF et au FPIC qui sont des mécanismes de redistribution des richesses (péréquation) aux communes en difficultés. Le total des versements effectués dans ce cadre s’élève à 11,2 millions d’euros en 2021.

Taxe d’habitation et taxe foncière

Les taux sont plus faibles que dans les communes de même strate.

Où va l’argent ?



34.13 % de l'argent est utilisé pour faire fonctionner des services publics utiles pour la famille, l'éducation, la jeunesse et les sports.

Hors la catégorie des flux financiers, le poste de dépenses « Pilotage de l’action publique » est le plus important et correspond à des services municipaux tels que l’État civil, l’urbanisme, les systèmes d’information… L’Éducation (frais de fonctionnement des écoles et activités périscolaires), la Famille (dont le secteur Petite enfance avec les crèches), le Sport et la Jeunesse (équipements sportifs, manifestations sportives, CLAVIM) sont d’autres secteurs clés.

Ce rapport est alimenté par les données ouvertes du
compte administratif 2021 disponibles sur data.issy.com !

Accéder aux données

Rapport financier des années