Rapport Financier 2010
indicateurs-01

Les indicateurs

1 - Un niveau d’épargne important en 2012

En un mot, en un chiffre
Plus de charges entraînent une baisse légère de CAF:
19,4 M€ (- 18,1%).

La capacité d'autofinancement La CAF mesure la capacité de la collectivité à dégager des recettes pour le financement
de ses investissements, une fois tenus ses divers engagements (de gestion courante,
financiers et exceptionnels). Elle est ainsi un gage de son indépendance financière.
La capacité d'autofinancement est égale au solde suivant :
Recettes réelles de fonctionnement – Dépenses réelles de gestion – Frais financiers.
(CAF) représente la différence entre les recettes et les dépenses de fonctionnement, c’est-à-dire le fruit de la gestion « au quotidien » des finances municipales. L’épargne ainsi constituée permet de financer les dépenses d’équipement à moindre frais pour les contribuables.

Zoom schema

La progression plus rapide des dépenses que celle des recettes a provoqué une moindre épargne de gestion (hors recettes patrimoniales exceptionnelles) par rapport à l’an dernier, elle passe de  23,7 M€ à 19,4 M€ (- 18,1 %).
Cette évolution est notamment liée à l’augmentation de la participation de la Ville au fond de solidarité Ile-de-France qui passe de 3,6 M€ à 4,6 M€, , à la baisse de 20% de la TH (- 2 M€ de recettes) et à l’évolution de 10 % des charges à caractère général.


open-data
last-image